Dessiner la Transition

Outils et dispositifs pour le projet de la métropole écologique | Cycle conjoint de séminaires Bruxelles-Genève

;
urban-ecology

L'équipe LOCI du Metrolab.Brussels (projet soutenu par la Région Bruxelles-Capitale et le FEDER) a le plaisir de vous inviter à la deuxième séance du cycle de séminaires Dessiner la Transition:

La nouvelle mobilité

séance #2. Jeudi 22 février 2018 de 16:00 à 19:30 à la Faculté LOCI - UCL

Animation Bernard Declève et Panos Mantziaras

PROGRAMME

Cas d'étude 1

L'HYPERCENTRE DE BRUXELLES: DU PIÉTONNIER AU PROJET URBAIN

BSI/Brussels Center Observatory

Dr. Aniss M. Mezoued & Pr. Jean-Philippe De Visscher, UCLouvain

Cas d'étude 2

LES NOUVELLES MOBILITÉS DANS LE CANTON DE GENÈVE: PISTES DE RÉFLEXION ET PROJETS

Sylvain FERRETTI, Directeur Général de l'office de l'urbanisme du canton de Genève

Keynote speech

POURQUOI NO CAR?

Paola Viganò, architecte, professeure en urbanisme - IUA-Venise, EPFL

Abstract: À la Xe Biennale d’architecture de Venise ( 2006 ), nous avions proposé le sujet « Eau et bitume. Le projet de l’isotropie ». C’était le début des investigations par le projet sur les conséquences d’un changement radical en termes de mobilité – le scénario No Car – pour les villes et les territoires. Depuis, ce scénario a ouvert notre imagination et éclairé de manière différente un large pan de défis et possibilités pour le futur de l’espace urbain. Cette intervention réexamine le rôle constructif d’une hypothèse radicale dans la conceptualisation des tissus métropolitains et territoriaux dispersés ( Bruxelles 2040, Métropole Alpino-lémanique ). Ceci, par la reconfiguration de l’espace public, de la biodiversité et de la gestion de l’eau, par une nouvelle conception du corps et du social dans l’espace, au prisme des actuels changements démographiques et sociaux radicaux. Entre des choix environnementaux collectifs et émancipation individuelle, la question à débattre est celle du titre : pourquoi, enfin, "sans voiture" ? Mon hypothèse est que, au delà des solutions néo-fonctionnelles et technologiques, No Car participe à la reconstruction du problème biopolitique. Il met en avant l’interrogation sur le projet en gestation entre biologie et politique, et sur le besoin d’une réflexion nouvelle radicale autour de l’espace.

La Fondation Braillard Architectes (Genève) et le centre de recherche LOCI du Metrolab.brussels (Bruxelles), organisent en collaboration avec l'Université de Genève et l'Université Catholique de Louvain, le premier cycle de séminaires ayant comme objectif d’explorer le nouveau rôle des disciplines de la transformation de l’espace (architecture, urbanisme, paysage) face au défi de la transition écologique. D’une part, par la manière de concevoir/pratiquer les territoires urbanisés et d’en utiliser les ressources, tout en défendant la prospérité de bientôt 10 milliards d’individus. D’autre part, en introduisant les valeurs sociales commes valeurs et critères de design les services éco-systémiques. Cette posture répond à quatre grands enjeux : le soutien de l’équilibre « ressourciel » de la terre urbanisée, la régulation de nos modes de vie en relation à leurs effets et méfaits climatiques; l’approvisionnement en produits nécessaires au vivant; et enfin dans le registre des services culturels la valorisation d'une interaction vertueuse de l’humanité avec la biosphère.

Mise en place en temps réel entre Bruxelles et Genève par streaming vidéo, cette série des séminaires entend explorer des nouvelles méthodes de projet critique pour l’urbanisation de notre Globe dans une logique de maintien, production et renouvellement du bien commun. Des questionnements prospectifs fondés sur des cas concrets dans les deux métropoles aborderont les problématiques de la mobilité, de la santé, de la nourriture, du logement et de l’emploi; le nouveau rôle des acteurs et des usagers dans le domaine de l’environnement; ou encore les conditions de politiques intégrées d’aménagement pour une gestion coordonnée, rationnelle et efficiente des ressources immatérielles et matérielles.

Le cycle entend d’une part favoriser la création d’un réseau de connaissances, de bonnes pratiques et de compétences basées sur la mise en débat et l’évaluation de projets concrets; d’autre part, créer un lien étroit entre la formation, la recherche, la société civile et le monde de l’entreprise.

Il est adressé aux opérationnels de l’aménagement et de la gestion des villes (architectes, aménageurs, urbanistes, paysagistes, écologues, maitres d’œuvre, administratifs, développeurs, promoteurs) ainsi qu’à un public averti en matière de transition écologique.

Les séances ont lieu en duplex :

Bruxelles: LOCI-Bruxelles 47-51 rue Henri Wafelarts, 1060Bruxelles

Entrée libre sur inscription (places limitées) : info@metrolab.brussels

Genève: OMPI 34 chemin des Colombettes, Genève

Entrée libre sur inscription (places limitées) : secretariat@braillard.ch

L'agenda du cycle est disponible ci-dessous. Une invitation ponctuelle sera envoyée chaque séance.

file

illustrations by Pam & Jenny — Website design & development by Variable